Premiers pas……


Ces premièrs pas de mon Tour de France à pied par les GR ont un air de fête. Ce Dimanche 30 avril, ils sont nombreux à avoir repondu à mon


invitation à venir partager le café de l’amitié au Jean Lam, Place Stanislas. Marion, ma famille avec mon petit-fils en tête bien sûr, Francis, Marc, Muriel, Dominique, Jacques, Tic et Tac qui m’offrent un porte-bonheur familial et dédicacé, Laetitia, Philippe, Thierry, Nicolas, Matthieu, Robin…et tous les autres que je ne peux citer, amis du vendredi ou du lundi.

1OH tapantes, chez les Goldo l’heure c’est l’heure, nous partîmes à 30,  sous le regard bienveillant de Stanislas, vers la Porte Ste Catherine, dont mon fils, ma fille ET mon petit-fils Noah me tenant tendrement la main. De là, à l’inverse du Cid, nous fûmes 8 jusqu’à Seichamps où Nathan, Francis et Jacques , Daniel à StMax, firent leurs adieux. Nous étions 4 à parvenir à Amance , pour une pause casse-croûte sous un grand cèdre. Je sais que Rachel aurait voulu m’accompagner encore, mais je suis certain que ce n’est que partie remise. La fière armée était réduite à 2, un Général si vous voyez…et un fidèle soldat, Romain, prêt au sacrifice jusqu’à Bioncourt. Cette première bataille fut recomponsée par l’accueil chaleureux de Marie-Paule au Clos des Pommes…et par une bonne bière.


Lundi 1er mai, j’ai défilé seul dans la campagne lorraine, où après Gremecey j’ai eu l’occasion de pester contre le balisage défaillant; normal, on est en Moselle ( pardonnez au nancéien que je suis amis du 57). La soirée en solitaire dans le gîte communal de 40 lits de Blanche-Eglise m’a permis de tester ma playlist musicale. Mardi 2 mai, j’ai de nouveau pu éprouver le balisage aléatoire qui de détour en retour n’use pas que les souliers. C’est le métier qui rentre. Heureusement, l’arrivée à Rhodes, au bord de l’étang du Stock, était un enchantement.

Mercredi 3 mai, journée plate, relief comme le reste. Et ventre creux, car le point de ravitaillement à Gondrexange n’existe plus. Cette France qui se désertifie, pas un mythe. Un éclair dans la grisaille, la rencontre avec Nico au bord du canal de la Marne au Rhin.Il est parti de Troyes pour un périple de 2500 Kms sur un drôle d’engin qui pèse chargé 70 Kgs; et il compte traverser les Alpes jusqu’àTurin et faire le Ventoux! Sont fous ces jeunes!! Gros avantage de cette étape jusqu’à St Quirin, c’est q’il s’est mis à tomber des cordes et que j’ai pu ainsi tester l’imperméabilité des vêtements que m’à conseillés Samuel de Grandeur Nature à Nancy.

Jeudi 4 et vendredi 5, les premiers dénivelés avec la montée au col du Donon, puis le Champ du Feu.Les Vosges, enfin! Ça ne se commente pa, ça se vit.

Je ne peux manquer d’évoquer avec émotion et recueillement le passage au camp du Struthof. Seul camp de concentration sur le territoire de ce qui n’était plus la République.
Lieu de mémoire, lieu d’Histoire où j’ai croisé 4 ou 5 classes de 3ème venant de Besançon, encadrés par leurs profs d’Histoire.
Pensées pour les milliers d’hommes passés ici, aux vies brisées, aux vies enlevées. Émotion pour les 83 juifs, hommes et femmes, gazés dans une petite ferme en contrebas.
En repartant, je me suis surpris à fredonner
 » ils étaient des milliers, ils étaient vingt et cent, nus et maigres tremblant…… »

Samedi 6 mai, de la Serva à Barr, il pleut, il pleut. La matinée a été agrémentée par la rencontrer d’un groupe de lunevillois super sympas. Ils font partie du Club subaquatique de Lunevile, avec le temps ils étaient vernis. Un bon café au Mont Ste Odile, haut-lieu de la spiritualité en Alsace, et c’est la descente vers Barr. Noëlle Bachert, viticultrice de son état, m’accueille avec un  » tiens voilà mon randonneur « .

Voilà, les 7 premiers jours sont bouclés, les 160 premiers kilomètres. Plus que 358 étapes. Et pour ce premier article, rien de tel qu’un petit verre d’Alsace

Top accueil

Incontestablement, le top accueil de ces 7 premières étapes, c’est Marie-Paule et Claude Rambourg du  » Clos des Pommes  » à Bioncourt. Une bonne bière à l’arrivée, une chambre très confortable, un bon dîner, et surtout une attention et des échanges, tant sur mon projet que sur leur vie d’hôtes ( ils ont des clients du monde entier, merci internet ). Enfin, une générosité tarifaire que je n’avais même as sollicitée.

Rappels

  • Sur ma Page Facebook Semelles et Cailloux je publie un post quasi chaque soir. Revenant aux origines de FB, des photos de mes rencontres, des visages, encore des visages…
  • Instagram semellesetcailloux : les photos de la France en chemin prises à 10H, 12H, 14H, 16H,18H

8 réponses sur “Premiers pas……”

  1. Salut l’ ARTISTE
    Trés sympa la lecture de tes premières AVENTURES… Et c’est exact, les photos sont de qualité !!!
    Suis inscrit sur ton blog pour ne rien manquer de tes péripéties que j’ai eu le plaisir de partager jusqu’à la caserne KLÉBER …
    Pour reprendre cette maxime « égyptienne » >>> DONNE du CHEMIN à tes PAS >>> tu es parfaitement dans le sens de la MARCHE que tu viens de commencer avec ces rencontres imprévues.
    Encore beaucoup de belles DÉCOUVERTES
    Bien F. à Toi

  2. Ici jean luc , le mari de sylvie. Salut à toi bernard! Je n’étais pas à stan, mille excuses, mais je veux suivre ton aventure . Aussi je me brancherai aussi souvent que possible.
    Je suis sûr qu’on se transforme en marchant.
    Alors bonne métamorphose! Et
    Bonne route!

  3. Une pensée pour cette étape initiale et ces premiers 160 km . Respectueux et déjà envieux de la richesse de ces rencontres, je souhaite au « bourdon » mille fleurs à butiner, mille paysages à découvrir et nous narrer, mille expériences de vie.

  4. Avancer, grand Bernard, que (te) souhaiter de plus ?
    On t’accompagne en pensée, dans une France plus libérale que libérée.
    Kishes,
    Catherine et Gérald

  5. Salut mon Bernard,
    Comme tu l’as dis si justement après cet intermaide revenons à l’essentiel.
    Je suis avec un très grand respect ton cheminement par mon monts et par vaux, bravant les tempêtes, s’arrachant du bitume pour flotter tel une abeille voletant et butinant de villages en villages. Vole donc mon gros bourdon !!!!
    Je reste connecté à tes pas.
    Bises et pense que pendant que tu marches d’autres sont à l’arrêt (du bus) 🙂
    Amitiés mon Bernard.

  6. Bonjour Bernard,

    Je suis avec attention tes pérégrinations
    Tes photos sont trés belles , plein d énergie pour les étapes suivantes
    …et bravo pour ton favori devenu Président !
    Amicales bises
    Minerve

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *