Démons et merveilles

Après une journée de repos à Boulogne, j’ai repris la route du Tour de France à pied. Du 23 au 27 août, de Boulogne à Eu/Le Tréport, 5 étapes sur le GR120 et 125 kms. J’ai donc randonné 1 520 kms depuis la Place Stanislas, ce qui somme toute, en conviens-je avec Maurice, mon âne-fétiche qui m’accompagne, n’est pas si mal.

La mer est plate

…… oui, et la Terre est ronde, vous le savez déjà. Mais comme je ne marche pas sur l’eau, ce que vous savez déjà aussi, et que je suis un randonneur discipliné qui suit les balises rouges et blanches, le parcours dans les dunes peut s’avérer démoniaque. Ca monte, ça descend, c’est mou, et puis d’autres démons se présentent, le vent, de face, de côté, pas par en-dessous c’est déjà ça. Un début de  » mais qu’est-ce que je fais ici  » tintinanibule  doucement dans la tête, et puis je n’avais pas mal sous la plante des pieds avant, qu’est-ce qui se passe, oulala, mais j’aurais pas comme un début de malaise, bon je dois être en hypo, aller, quelques amandes et raisins secs, non mais vraiment je suis nase. Et puis qu’elle est longue cette étape de Berck jusqu’à Camiers, allo bonsoir Monsieur, elle est où exactement votre maison, à Ste Cécile, près de la plage, non c’est pas possible, encore 3 bornes, bonsoir, les restos ils sont où, à 1 km, bon d’accord, c’était pas ma journée.

Laisse béton

Entre Boulogne et Berck, derrière les dunes ou les cordons de plages, il y a souvent des pinèdes, avec de jolies villas, plus ou moins grandes, plus ou moins belles, plus ou moins chics, avec notamment le Touquet. Mais entre la mer et les pinèdes, il y a le front de mer, et là, on va du moche au très moche, jusqu’au très très moche. Vous rajoutez à cela une bonne brume de mer qui vous humidifie sans vous mouillez, et hop le demon béton vous saute en pleine face en arrivant à Hardelot ou à Stella-Plage. Tout concentrer le même jour, dunes, brume et béton, en voilà une drôle d’idée.

No comment
No comment

Des merveilles

A commencer par la baie de Somme, du Crotoy à St Valéry. Elle est de ces lieux assez magiques, à la hauteur de l’imaginaire, dont on se sent presque honoré d’avoir pu traverser, longer les prairies ou les zones humides en toute liberté, seul, sans balises pour le coup, juste en suivant ce que l’on pense être un chemin, et qui l’est, ou qui ne l’est pas. L’horizon infini avec la mer que l’on pense deviner au-delà du vert des prairies, Le Crotoy et St Valéry de part et d’autre, la lumière, toujours changeante, les chasseurs, leur huttes, leurs blettes ( canards factices ) et leurs appelants ( canards vivants ), les moutons, un temps suspendu.

et broutent et broutent les moutons

Le soir tombe sur la baie de Somme
Le port

Mais aussi la baie d’Authie avec ses phoques, ils étaient 68 ce jour-là, qui se font dorer au soleil sous le regard émerveillé des enfants.

Phoques en bronzette

Et après Ault, les falaises du Pays de Caux sous  un soleil resplendissant.

Falaises d’Ault

Et les 6 kilomètres de plage sans croiser grand monde entre Merlemont et Berck ( cliquez sur le lien ci-dessous pour voir la vidéo )

GR120

 

Au bon accueil

Ce fut une semaine de bonnes surprises et de belles rencontres chez mes hôtes.

A Boulogne, ce fut ma première expérience CouchSurfing chez Marlène qui m’a hébergé pour 2 nuits. Une belle personne avec laquelle il fut facile d’échanger.

Au Crotoy, je logeais à la Jolie Brise, chez Violette. Avant d’aller dîner, je discute avec cette dame et lui demande depuis combien de temps elle tient cette maison. Depuis 35 ans, en fait depuis que j’ai arrêté de travailler. Et voyant mes yeux ronds, elle me dit oui, oui, c’est que j’ai 90 ans!

Violette

Le PassePierre, c’est une roulotte magnifiquement confortable installée dans leur jardin par Christine et Robert. À mon arrivée, on s’assoit, jus d’orange, on discute, ils me prêtent un vélo pour descendre à St Valéry, le lendemain au Pdj on échange encore. Robert a été gardien de phare à terre pendant 10 ans, il chasse en baie de Somme et m’explique cette tradition ancestrale ( voir plus haut ). Et je repars avec un pot de salicornes ceuillies par Robert et préparées par  Christine

Christine et Robert
Ça ne marche pas, ça roule

A Eu, où j’écris cet article, je passe 2 nuits, aujourd’hui c’était repos. La maison est ancienne, de charme et confortable. Et Laurence, en charge de l’accueil, est pleine d’attentions et n’hésite pas à s’asseoir un moment pour discuter.

Jolie maison

Les églises

Comme c’est curieux, comme c’est étrange, et quelle coïncidence, mais il y a peu d’églises. Et oui, sur la côte, peu de villages à traverser, donc peu d’églises à photographier

Petit rappel

Les photos de paysages prises chaque jour à 10H 12H 14H 16H 18H sont sur Instagram @semellesetcailloux


 

Une pensée sur “Démons et merveilles”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *